L’importance de la relation d’attachement pour le développement de l’enfant

La relation d’attachement est un élément clé du développement positif de l’enfant.

On entend souvent parler de l’importance de la relation d’attachement qu’un enfant forme envers ses parents. Cependant, il n’est pas toujours clair ce qu’on entend par « relation d’attachement ». Cet article décrit la nature de cette relation et explique son importance pour le développement des enfants.

Les enfants forment naturellement un attachement à une figure parentale 

Les enfants, aussi adorables qu’ils soient, sont très vulnérables. En effet, ils ont besoin qu’un adulte réponde à leurs besoins, surtout lorsqu’ils sont bébés. Si un bébé a faim, un adulte doit le nourrir. S’il doit se faire changer, un adulte doit s’en occuper. S’il est inconfortable ou ressent de la douleur, un adulte doit tenter de rectifier la situation. 

Selon la théorie de l’attachement, un enfant est prédisposé génétiquement à chercher la proximité d’un adulte, qui devient une figure d’attachement. Par exemple, si un enfant a peur d’un bruit fort ou se fait mal, l’enfant va chercher la présence rassurante de son parent pour le réconforter. Le lien d’attachement de l’enfant contribue ainsi à ce qu’un adulte réponde à ses besoins.

La qualité de la relation d’attachement dépend de la sensibilité du parent

Tous les enfants, sauf ceux qui sont élevés en l’absence d’une figure d’attachement (p. ex. en orphelinat), forment au moins une relation d’attachement. Pour la plupart des enfants, cette figure d’attachement est le parent. Cependant, la qualité de cette relation peut varier selon la façon dont le parent répond aux besoins de l’enfant.

L’élément clé qui contribue à la qualité de l’attachement est la sensibilité du parent. Nous avons décrit ce concept dans un autre article. Brièvement, un parent sensible détecte les besoins de son enfant, interprète les besoins de façon juste et fournit une réponse appropriée et rapide à ses besoins.

Lorsqu’un parent est sensible aux besoins de son enfant, l’enfant forme un attachement sécurisant envers le parent. Cet enfant fait confiance au parent pour répondre à ses besoins. Au contraire, si le parent n’est pas sensible, l’enfant développera un attachement insécurisant envers le parent. Cet enfant ne peut pas se fier au parent de façon consistante lorsqu’il a besoin d’aide ou de confort.

Les bénéfices émotionnels et sociaux d’une relation d’attachement sécurisante

Énormément d’études scientifiques ont trouvé qu’une relation d’attachement sécurisante soutient le développement positif des enfants à court et à long terme.

Au sein d’une relation sécurisante, un enfant se sent confortable à exprimer ses besoins et ses émotions de façon honnête. Le parent sensible, en retour, est en mesure d’accepter, d’écouter et de discuter avec l’enfant de ses besoins et émotions. 

L’enfant bénéficie d’une telle ouverture et de telles discussions. En effet, la recherche démontre que les enfants ayant un attachement sécurisant sont meilleurs à réguler et gérer leurs émotions. Ils apprennent également à tenir en compte la perspective et les opinions d’autrui.

Cette capacité à gérer les émotions permet aux enfants ayant une relation sécurisante de former des relations sociales plus positives. Par exemple, ces enfants ont plus de compétences sociales envers leurs pairs et ainsi plus de relations d’amitié.

Les bénéfices cognitifs et langagiers d’une relation d’attachement sécurisante

Les enfants ayant une relation d’attachement sécurisante possèdent également de meilleures compétences de résolution de problèmes, qu’ils soient de nature sociale ou cognitive. En effet, leur capacité à reconnaître les émotions d’autrui et à gérer leur frustration face à des tâches difficiles les aide à résoudre de tels problèmes.

La recherche montre même que les enfants ayant une relation sécurisante ont de meilleures compétences au niveau du langage. Il ne s’agit pas ici d’une question d’intelligence, mais vraiment de langage. En effet, ces enfants partagent plus d’interactions avec leur parent, et ces occasions de communication permettent d’apprendre plus de mots ou même comment structurer des phrases.

Une relation d’attachement sécurisante soutient la santé mentale des enfants

De nombreuses études démontrent que l’attachement sécurisant est associé à moins de symptômes dépressifs, moins d’anxiété et moins de troubles de comportement chez les enfants. 

Ces résultats ne veulent pas dire que les enfants en relation sécurisante ne développeront jamais de troubles psychologiques. Plutôt, ces enfants sont mieux équipés pour faire face à ces troubles et démontrent plus de résilience face à ceux-ci. À long terme, ces enfants seront également plus ouverts à aller en thérapie, ce qui en retour soutient leur santé mentale. En effet, la relation de confiance établie avec le parent peut leur permettre d’être en mesure de s’ouvrir en confiance à un psychothérapeute.

Comment aspirer à une relation d’attachement sécurisante pour son enfant?

D’abord, il est important de se souvenir que la relation d’attachement commence à partir de l’enfant. En tant que parent, on ne peut pas forcer ou imposer un attachement sécurisant à son enfant. Plutôt, un parent peut s’assurer d’être sensible envers les besoins de son enfant de façon à ce que l’enfant puisse s’épanouir au sein de la relation enfant-parent. Nous vous recommandons de consulter notre article sur la sensibilité parentale. Cet article se termine avec une série de trucs pour les parents afin d’être plus sensible envers leur enfant.

À propos de l'autrice
À propos de l’autrice

Audrey-Ann Deneault est une chercheuse doctorale en psychologie du développement à l’Université d’Ottawa. Ses recherches portent sur la façon dont les parents soutiennent le développement positif de leurs enfants. Elle s’intéresse particulièrement à la relation d’attachement ainsi qu’au rôle des pères dans la famille. Audrey-Ann est également la fondatrice d’ÉducoFamille.

Laisser un commentaire