Soutenir l’autonomie de son enfant pour stimuler son développement

Les parents peuvent soutenir l’autonomie de leurs enfants au quotidien, par exemple lors de la préparation des repas.

Soutenir l’autonomie de son enfant est très important. En effet, le soutien à l’autonomie a de nombreuses conséquences positives sur le développement des enfants. Dans cet article, Catherine Cimon-Paquet, doctorante à l’Université du Québec à Montréal, vous propose quelques stratégies afin de soutenir l’autonomie de votre enfant.

Comment soutenir l’autonomie de votre enfant ?

Bien que nous ayons déjà publié un article sur le soutien à l’autonomie chez les adultes émergents, le soutien à l’autonomie chez les enfants en bas âge est un phénomène différent. Durant la période préscolaire, les enfants gagnent en autonomie, mais nécessitent tout de même un soutien régulier de la part des parents. Selon la théorie de l’autodétermination, le besoin d’autonomie est un besoin psychologique de base. Il est donc essentiel que ce besoin soit satisfait afin de promouvoir un développement optimal chez notre enfant.

Le soutien à l’autonomie durant la petite enfance peut prendre plusieurs formes :

  • Encourager l’enfant lors d’une tâche, en utilisant un ton de voix positif et bienveillant
  • Prendre la perspective de son enfant et reconnaître son point de vue
  • Démontrer de la flexibilité dans les moyens employés pour encourager l’enfant à continuer une tâche
  • Suivre le rythme de l’enfant lors de la tâche, ne pas faire la tâche à sa place
  • Donner l’opportunité à l’enfant de faire ses propres choix
  • Adapter les tâches difficiles pour que l’enfant puisse les réussir
  • S’assurer que l’enfant joue un rôle actif dans une tâche

Le soutien à l’autonomie au quotidien

Dans la vie quotidienne, les parents ont d’innombrables occasions de soutenir l’autonomie de leur enfant. Le matin, habiller son enfant peut s’avérer être un défi. Ainsi, le parent pourrait donner un choix : mettre un chandail rouge ou un chandail vert. Si l’enfant fait une crise, il est important que le parent tente de prendre sa perspective pour reconnaître et valider ses émotions. Il pourrait donc dire « Je comprends que tu n’aies pas envie de t’habiller ce matin. Par contre, on doit s’habiller avant d’aller dehors puisqu’il fait très froid. ».

Dans le cas où l’enfant effectue une tâche difficile comme une tour de blocs, le parent pourrait adapter la tâche, en faisant lui-même la base de la tour. Si l’enfant se décourage, le parent pourrait chanter une chanson en lien avec la tâche en nommant les couleurs des blocs ou encore l’encourager verbalement en lui rappelant qu’il est bon et capable.

Lors de la préparation d’un repas, les parents peuvent s’assurer que les enfants jouent un rôle actif. Par exemple, ils peuvent s’assurer que l’enfant est impliqué en mélangeant ou en incorporant les ingrédients dans un grand bol. L’important est d’adapter la tâche à son âge et à ses capacités. L’enfant sera ensuite très fier d’avoir « créé » le repas avec son parent.

Si vous désirez en apprendre plus sur le soutien à l’autonomie, nous vous recommandons un excellent livre pour les parents qui se nomme « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent », écrit par Adele Faber et Elaine Mazlish.

À propos de l'autrice
À propos de l’autrice

Catherine Cimon-Paquet complète un doctorat en psychologie de l’éducation à l’Université du Québec à Montréal. Elle s’intéresse particulièrement à la psychologie positive et au développement humain. Elle est la fondatrice du projet Entropie, qui vise à inspirer les gens à utiliser la science pour transformer leur vie et leur société

Références

Cimon-Paquet, C., Bernier, A., Matte-Gagné, C., & Mageau, G. A. (2020). Early maternal autonomy support and mathematical achievement trajectories during elementary school. Learning and Individual Differences, 79, 101855. https://doi.org/10.1016/j.lindif.2020.101855

Hughes, C., Lindberg, A., & Devine, R. T. (2018). Autonomy support in toddlerhood: Similarities and contrasts between mothers and fathers. Journal of Family Psychology, 32(7), 915–925. https://doi.org/10.1037/fam0000450

Joussemet, M., Landry, R., & Koestner, R. (2008). A self-determination theory perspective on parenting. Canadian Psychology/Psychologie canadienne, 49(3), 194–200. https://doi.org/10.1037/a0012754

Mageau, G. A., Ranger, F., Joussemet, M., Koestner, R., Moreau, E., & Forest, J. (2015). Validation of the Perceived Parental Autonomy Support Scale (P-PASS). Canadian Journal of Behavioural Science / Revue canadienne des sciences du comportement, 47(3), 251–262. https://doi.org/10.1037/a0039325

Whipple, N., Bernier, A., & Mageau, G. A. (2011). Broadening the study of infant security of attachment: Maternal autonomy‐support in the context of infant exploration. Social Development, 20(1), 17-32. https://doi.org/10.1111/j.1467-9507.2010.00574.x

Laisser un commentaire