Trucs pour les parents pour soutenir l’autonomie d’un adulte émergent : Série spéciale sur les adultes émergents (4)

Il est important pour les parents d'être compréhensifs avec leurs enfants d'âge adulte émergent, et non de les critiquer en expliquant comment ils auraient dû agir différemment.
Il est important pour les parents d’être compréhensifs avec leurs enfants d’âge adulte émergent, et non de les critiquer en expliquant comment ils auraient dû agir différemment.

Dans cette série spéciale, nous examinons une période développementale plus avancée : l’âge adulte émergent (18 à 25 ans). Bien que les adultes émergents soient plus indépendants, la relation qu’ils entretiennent avec leurs parents demeure très influente et ce, pour le meilleur ou pour le pire.

Suivant le troisième article de la série qui explorait comment le contrôle psychologique exercé par les parents nuit aux adultes émergents, ce quatrième article donne des trucs aux parents pour soutenir l’autonomie de leur enfant d’âge adulte émergent.

Comment soutenir l’autonomie d’un adulte émergent?

  • Même si vous ne vous considérez pas comme étant contrôlant, il est important de considérer comment votre enfant se sent. En effet, ce sont ses perceptions qui forment sa vision de la réalité. Cela peut donc être une bonne idée de vérifier avec votre enfant s’il considère que vous enfreignez parfois son autonomie. Cette vérification permettra de vous aider à savoir si vous devriez offrir de l’aide à votre enfant dans certaines situations, ou le laisser prendre ses propres décisions sans fournir votre opinion.
  • Il peut être difficile de laisser l’enfant prendre ses propres décisions, surtout si ce ne sont pas celles que vous auriez prises. Cependant, prendre de mauvaises décisions est un apprentissage important lors de la formation d’une identité adulte. Lorsque vous voulez aborder une décision qui vous semble être problématique avec votre enfant, essayez de garder l’esprit ouvert. Le rôle des parents est de soutenir l’enfant quand il prend ses décisions, et non de les prendre à sa place.
  • Essayez d’encourager le processus, et pas seulement le résultat. Si les parents ne font que féliciter leur enfant lorsqu’il atteint des buts (par exemple, obtenir de bons résultats scolaires), les enfants peuvent en venir à penser que les parents sont uniquement fiers d’eux lorsqu’ils réussissent. Les parents devraient donc encourager les efforts que leurs enfants déploient pour réussir.
  • Soyez compréhensif lorsque votre enfant vit des moments difficiles ou lorsqu’il ne réussit pas à atteindre ses objectifs. Ne le critiquez pas, et ne dites pas qu’il aurait pu réussir s’il avait agi différemment. Un enfant dans de telles conditions se sent déjà mal. Avoir l’impression de décevoir ses parents ne fera qu’empirer comment l’enfant se sent déjà. Le soutien moral et la compréhension sont la clé pour soutenir votre enfant lors de moments difficiles.

Laisser un commentaire