Les enfants et les écrans: une relation toxique exacerbée par la pandémie

Les enfants passent de plus en plus de temps devant les écrans, surtout pendant la pandémie COVID-19.
Les enfants passent de plus en plus de temps devant les écrans, surtout pendant la pandémie COVID-19.

Beaucoup de parents se préoccupent du temps que leurs enfants passent devant un écran. Cette inquiétude est bien fondée : au Canada, 79% des enfants de moins de 2 ans et 95% des enfants de 3 ans passent plus de temps devant les écrans que les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé. Pire encore, ces satistiques datent d’avant la pandémie COVID-19, durant laquelle le temps passé devant les écrans a explosé pour les enfants et les adultes. Cet article explique l’importance de limiter le temps que les enfants passent devant les écrans, et ce, même pendant la pandémie.

Qu’est-ce qui est considéré comme un écran?

Selon les experts, les écrans incluent les téléphones intelligents (p. ex. iPhone, Samsung), les tablettes (p. ex. iPad), les télévisions, les jeux vidéo (p. ex. Nintendo Switch, Xbox, PlayStation), les ordinateurs portables, les ordinateurs de bureau et les accessoires technologiques (p. ex. montres intelligentes).

La définition d’écrans comprend ainsi beaucoup de différents items technologiques, ce qui fait que les heures passées devant les écrans peuvent s’accumuler rapidement.

Pourquoi les experts recommandent-ils de limiter le temps que les enfants passent devant les écrans ?

De nombreuses études ont examiné les effets des écrans sur le développement des enfants et des adolescents. Ces études ont trouvé plusieurs effets négatifs, et ce, à plusieurs stades du développement.

Par exemple, les enfants qui passent plus de temps devant des écrans souffrent davantage de problèmes de yeux, de maladies de cœur et de diabète. Ils sont également plus prompts à avoir un surpoids et même à souffrir d’obésité.

De plus, les enfants qui passent beaucoup de temps devant un écran présentent des déficits au niveau cognitif et langagier. Ils ont aussi moins bonne mémoire à court terme. Le temps passé devant les écrans est même associé à moins de succès académique.

Finalement, plusieurs enfants qui passent davantage de temps devant les écrans développent des problèmes psychologiques. Par exemple, ils souffrent de plus d’anxiété, de symptômes dépressifs et de mauvaise estime de soi.

L’utilisation des écrans au temps de la COVID-19

Le nombre d’heures passées devant les écrans est d’autant plus important pendant la pandémie de la COVID-19. En effet, beaucoup d’enfants suivent leurs cours à la maison sur un ordinateur, ce qui fait en sorte qu’ils passent plusieurs heures devant la télé quotidiennement.

De plus, plusieurs enfants ne peuvent pas passer du temps avec leurs amis ou participer à des sports d’équipe. Leurs passe-temps se résument donc, dans bien des cas, à aller sur les réseaux sociaux, à regarder Netflix ou YouTube ou à jouer à des jeux vidéo.

Beaucoup d’enfants excèdent les recommandations d’heures passées devant les écrans

Avant la pandémie, une étude réalisée en Alberta démontrait que 79 % des enfants de moins de 2 ans et 95 % des enfants de 3 ans passaient plus de temps devant les écrans que les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Depuis la pandémie, ces statistiques ne font qu’augmenter.

Les recommandations de l’OMS sont comme suit :

  • Enfants de moins de 2 ans : Pas d’écrans, sauf pour des appels vidéo avec la famille et les amis. Ces appels devraient se limiter à 10-15 minutes maximum.
  • Enfants de 2 à 5 ans : Maximum de 1 heure d’écran par jour — mais viser le moins de temps possible.
  • Enfants de 5 ans aux adolescents de 17 ans : Maximum de 2 heures d’écran par jour.

Évidemment, il est difficile, voire impossible, de respecter ces recommandations si votre enfant suit ses cours à la maison. Dans de tels cas, il est important de limiter le temps que les enfants passent devant un écran dans ses temps libres.

Comment gérer le temps passé devant les écrans pendant la pandémie ?

Les docteures Brae Anne McArthur et Sheri Madigan, qui étudient l’effet des écrans sur le développement des enfants, ont préparé une série de conseils pour les parents. Ces conseils sont autant utiles durant la COVID-19 qu’en général afin de gérer le temps que les enfants passent devant les écrans lors de leurs temps libres

1. Choisir du contenu de qualité : Plutôt que de passer du temps sur les réseaux sociaux ou de jouer à des jeux vidéo, choisissez du contenu éducatif pour vos enfants. Des études montrent que les émissions éducatives peuvent contribuer au développement du langage chez les enfants de 2 à 5 ans. Par exemple, les émissions éducatives qui parlent directement aux enfants peuvent les aider à apprendre de nouveaux mots et sons.

Voici quelques suggestions d’émissions éducatives en français disponibles en ligne :

2. Regarder les écrans ensemble : Si votre enfant regarde une émission de télé, il serait mieux que le parent la regarde avec lui. Le parent peut ainsi engager l’enfant dans l’activité, notamment en dirigeant l’attention de l’enfant. Par exemple, le parent peut pointer des objets ou des animaux dans l’émission. Il peut même faire des liens avec le quotidien de l’enfant. Le parent peut également poser des questions ouvertes sur l’émission afin de stimuler la réflexion et le langage chez l’enfant.

3. Introduire des activités ne nécessitant pas d’écrans : Encouragez votre enfant à faire d’autres activités. Par exemple, jouer dehors, jouer à jeux de société, faire des casse-têtes, jouer avec ses frères et sœurs. Vous pouvez même faire des activités éducatives qui ne nécessitent pas un écran, comme des expériences scientifiques maison. Pendant les repas, évitez de regarder la télévision en famille. Profitez plutôt de ce temps pour discuter et en apprendre davantage sur le quotidien de vos enfants.

4. Soyez conscient du modèle que vous présentez à votre enfant : Beaucoup de parents passent eux-mêmes beaucoup d’heures devant un écran (encore plus en temps de pandémie!). Ainsi, portez attention au modèle que vous montrez à votre enfant (à l’exception du télétravail, évidemment). Limitez le temps passé sur votre téléphone, sur les réseaux sociaux, ou même sur Netflix en présence de votre enfant.

Laisser un commentaire