L’émergence des comportements prosociaux chez les enfants

Une fillette aide sa mère à préparer à souper. Les enfants qui aident leur parent dans diverses tâches quotidiennes seront plus portés à aider les autres et coopérer avec leurs pairs.
Les enfants qui aident leur parent dans diverses tâches quotidiennes seront plus portés à aider les autres et coopérer avec leurs pairs.

Cet article s’inscrit dans une série spéciale présentant des études innovatrices cherchant à mieux comprendre le développement de l’enfant. Ces études ont été présentées de façon préliminaire à la conférence du Congrès international pour l’étude des enfants (International Congress of Infant Studies) qui a eu lieu de façon virtuelle en juillet 2020.

Dans le premier article de cette série, nous vous présentons une étude portant sur l’émergence des comportements prosociaux chez les bébés (MacLachlan et collègues, 2020). En plus de son caractère innovateur au sein de la recherche sur le développement de la moralité des enfants, cette étude a une caractéristique unique : elle a été faite entièrement en ligne grâce à Skype! L’étude a été faite par le Laboratoire de développement social et moral à l’Université d’Ottawa, dirigé par le Dr Stuart Hammond (trouvez-les ici : https://www.facebook.com/socialmorallab/).

Comment définit-on les comportements prosociaux?

Les comportements prosociaux sont des actions portées par les individus qui visent à aider les autres. Selon la psychologie morale, la branche de psychologie intéressée par ces comportements, les humains sont coopératifs de nature et cherchent à aider les autres. Les comportements prosociaux peuvent inclure réconforter quelqu’un, apporter de l’aide concrète à quelqu’un (p.ex., prendre un objet que la personne ne peut pas atteindre et lui donner), partager, ou coopérer.

Les comportements prosociaux se développeraient très tôt dans la vie des enfants. On peut observer leurs comportements d’aide et de collaboration dans les tâches ménagères, comme aider à nettoyer en passant le balai, aider à faire à manger, ranger ses jouets ou même mettre des items dans le panier l’épicerie. Ces comportements émergents seraient à la base des comportements d’aide plus complexes qu’on voit chez les enfants et même chez les adultes.

Comment l’étude a-t-elle été réalisée?

Dans leur étude, MacLachlan et ses collègues ont observé 35 mères interagissant avec leur bébé à 5, 8 et 10 mois. Ces interactions avaient lieu dans le contexte naturel de leur maison grâce à Skype. Les mères et leurs enfants ont participé à différentes tâches préétablies pour évaluer les comportements prosociaux de l’enfant. Par exemple, dans une des tâches, la mère devait échapper un bas sur le bras de l’enfant et voir si l’enfant allait donner le bas à la mère.

Qu’est-ce que les résultats démontrent?

Leurs résultats montrent que les bébés de 5 mois ne semblaient pas encore en mesure d’aider directement dans la majorité des tâches. À 8 mois, les bébés commençaient à montrer des comportements d’aide à condition que la mère tienne sa main ouverte comme signe de redonner l’objet, puis tire l’objet hors de la main de l’enfant. Cependant, à 10 mois, les enfants aidaient la mère de façon plus naturelle.

Ces résultats suggèrent que les bébés ont une tendance naturelle à aider, mais que celle-ci pourrait être limitée par leur développement cognitif et moteur (par exemple, le contrôle de leurs mouvements). Lorsque les bébés deviennent capables d’aider, ils cherchent à le faire. Il est donc important pour les parents de commencer à impliquer leur bébé dans des tâches de collaboration très tôt pour les encourager à développer des comportements prosociaux, qui les aideront par la suite dans leurs interactions sociales.

Sources

Hammond, S. I., & Brownell, C. A. (2018). Happily unhelpful: Infants’ everyday helping and its connections to early prosocial development. Frontiers in psychology,9, 1770. https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpsyg.2018.01770/full

MacLachlan, M., Edwards, V. L. L., Ng, K., Rynda, M., Dicaire, N.,… & Hammond, S. I. (2020, juillet). Social and motor milestones and their relations to collaboration and helping. Affiche présentée à la conférence de l’International Congress of Infant Studies, Conférence virtuelle.

Tomasello, M. (2019). Becoming human: A theory of ontogeny. Belknap Press.

Laisser un commentaire