Les pères jouent un rôle unique pour aider les enfants avec leurs émotions

Un père joue avec son enfant. Les pères amènent leurs enfants hors de leur zone de confort, ce qui aide leurs enfants à apprendre comment réguler leurs émotions.
Le jeu avec les pères est une opportunité idéale pour que les enfants apprennent des compétences sociales et émotionnelles.

Dans cette série spéciale sur la Fête des Pères, nous examinons comment les pères contribuent au développement positif des enfants à court et à long terme. Cet article porte sur le rôle unique des pères pour promouvoir le développement social et émotif des enfants.

Le rôle du jeu physique dans le développement des émotions

Lorsqu’on imagine un père jouer avec son enfant, beaucoup d’entre nous pensent immédiatement au jeu physique (appelé rough and tumble play en anglais). Le jeu physique inclut des chatouillements, lancer l’enfant dans l’air ou des jeux de batailles.

Bien que ce genre de jeu puisse sembler banal, plusieurs études montrent que les enfants qui jouent physiquement avec leurs pères sont plus populaires auprès de leurs pairs à l’école. Pourquoi? Parce qu’ils sont plus compétents lors des interactions sociales.

Jouer avec leur père permet aux enfants d’exprimer leurs émotions et surtout de mieux les comprendre. En amenant son enfant à repousser ses limites, le père lui apprend à faire face à ses peurs et à son anxiété tout en l’incitant à verbaliser ce qu’il ressent dans de telles situations. Lors de situation sociale, son enfant est donc moins inquiet à l’idée d’approcher de nouveaux partenaires de jeu et arrive plus facilement à exprimer son point de vue lorsqu’il interagit avec ceux-ci.

L’importance d’établir une relation parent-enfant positive

Au-delà du jeu physique, une relation positive avec le père est bénéfique au niveau émotionnel de l’enfant. Une étude menée par des chercheurs de l’Université d’Ottawa incluant 160 pères et leur enfant a montré que les enfants ayant une relation positive avec leur père à l’âge préscolaire présentaient moins de problèmes de comportement (par ex. moins de comportements agressifs, hyperactifs et antisociaux). Une relation positive avec la mère n’apportait cependant pas les mêmes bénéfices à l’enfant. Cette étude a également montré que les enfants qui entretenaient une relation positive avec leur père avaient une meilleure estime de soi cinq ans plus tard.

Toutes ces compétences de régulation émotionnelle et d’affirmation de soi sont essentielles afin que l’enfant puisse s’épanouir dans son environnement social à la garderie ou à l’école en plus de lui permettre de créer de bonnes relations avec ses pairs. Ce sont donc des compétences importantes à court et à long terme que les enfants apprennent en interagissant et en jouant avec leur père!

Trucs pour les parents

  • Si votre enfant le souhaite, essayez de jouer souvent avec lui. Privilégiez le jeu symbolique où vous « faites semblant » (p. ex. l’enfant prétend être un vétérinaire et vous amenez un toutou pour un examen) ou du jeu physique qui stimule votre enfant.
  • Soyez à l’écoute des limites de votre enfant. Portez attention aux signaux que votre enfant vous envoie, même s’ils sont subtils.
  • Laissez le temps à votre enfant d’explorer dans le jeu. Même si ça peut paraître long pour un adulte, il est important d’essayer de suivre le rythme de l’enfant plutôt que d’imposer le sien.

Sources

Bureau, J.-F., Deneault, A.-A., & Yurkowski, K. (2019). Preschool father-child attachment and its relation to self-reported child socioemotional adaptation in middle childhood. Attachment & Human Development, 1–15. https://doi.org/10.1080/14616734.2019.1589065

Bureau, J.-F., Martin, J., Yurkowski, K., Schmiedel, S., Quan, J., Moss, E., Deneault, A.-A., & Pallanca, D. (2017). Correlates of child-father and child-mother attachment in the preschool years. Attachment & Human Development, 19(2), 130–150. https://doi.org/10.1080/14616734.2016.1263350

Möller, E.L., Majdandžić, M. & Bögels, S.M. (2015). Parental anxiety, parenting behavior, and infant anxiety: Differential associations for fathers and mothers. Journal of Child and Family Study, 24,2626–2637. https://doi.org/10.1007/s10826-014-0065-7

StGeorge, J., & Freeman, E. (2017). Measurement of father–child rough‐and‐tumble play and its relations to child behavior. Infant mental health journal, 38(6), 709-725. https://doi.org/10.1002/imhj.21676

Veríssimo, M., Santos, A. J., Vaughn, B. E., Torres, N., Monteiro, L., & Santos, O. (2011). Quality of attachment to father and mother and number of reciprocal friends. Early Child Development and Care, 181(1), 27-38. https://doi.org/10.1080/03004430903211208

Laisser un commentaire