Les expériences négatives durant l’enfance, qu’est-ce que c’est?

Les expériences négatives durant l’enfance ont des répercussions importantes à long terme.

L’enfance est une période critique du développement. Durant cette période, les enfants forment les bases des compétences sociales, cognitives et émotionnelles qui leur seront utiles tout au long de leur vie. Plusieurs facteurs environnementaux peuvent soutenir ou nuire au développement des enfants pendant cette période. Un facteur important pouvant nuire au développement des enfants sont les expériences négatives durant l’enfance. Dans cet article, nous décrivons ces expériences et leur impact à long terme.

Qu’est-ce que sont les expériences négatives durant l’enfance ?

Les expériences négatives durant l’enfance (ou en anglais, adverse childhood experiences ; ACE) comprennent divers facteurs ayant pu faire partie de l’environnement de l’enfant. Ces expériences incluent: 

  • Être victime ou témoin de violence. Cette violence peut être de nature physique, émotionnelle ou sexuelle.
  • Vivre dans un environnement familial dysfonctionnel. Par exemple, vivre avec un parent qui abuse de substances (alcool, drogues, etc.), qui a des troubles psychologiques ou des pensées suicidaires. D’autres exemples incluent avoir un parent qui est incarcéré ou qui décède, ou encore être abandonné par son parent.
  • Être exposé à de la pauvreté. Par exemple, vivre dans un environnement où mêmes les besoins essentiels (nourriture, toit, vêtements) n’étaient pas remplis.

L’accumulation d’expériences négatives pose des risques à long terme

La recherche démontre que l’exposition à plusieurs expériences négatives durant l’enfance pose un risque important à long terme. Le seuil critique selon l’étude originale sur le sujet était de 4 expériences négatives ou plus.

Les adultes ayant été exposées à au moins 4 expériences négatives sont plus à risque d’alcoolisme, d’utilisation de drogue, d’obésité et de tentatives de suicide. Ces personnes souffraient également de problèmes de santé comme des problèmes de cœur, de poumons, en plus du cancer.

Les expériences négatives durant l’enfance ont un impact une fois devenu parent

En plus de l’impact sur le fonctionnement de l’individu, les expériences négatives durant l’enfance posent un grand risque une fois que la personne devient parent.

En effet, les mères ayant vécu de telles expériences ont plus de difficulté à concevoir un enfant et sont plus à risque de dépression et d’anxiété prénatale et post-partum.

De plus, les risques associés aux expériences négatives sont même transmis aux enfants des personnes y ayant été exposées. On parle donc ici de transmission intergénérationnelle du risque associé à ces expériences négatives. Par exemple, les enfants de mères ayant été exposées à des expériences négatives durant l’enfance démontrent plus de comportements extériorisés (agressivité, hyperactivité, etc.) et intériorisés (dépression, anxiété, etc.).

Bien qu’une majorité de la recherche dans ce domaine ait été faite avec des mères, les quelques études sur les pères suggèrent des effets semblables. Par exemple, les pères ayant été exposés à des expériences négatives durant l’enfance présentent plus de troubles psychologiques de nature extériorisée et intériorisée. De plus, ces pères s’impliquent moins avec leur enfant et développent une relation de moins bonne qualité avec leur enfant. Les enfants de pères ayant vécu des expériences négatives ont des problèmes d’attention, d’anxiété et de colère.

Que faire si vous avez vécu des expériences négatives durant l’enfance

Une première piste importante est de considérer la psychothérapie. Il peut sembler difficile, voire impossible, parler à quelqu’un de vos expériences. Pourtant, il s’agit de quelque chose d’important qui peut vous aider à faire face et à gérer vos expériences négatives. Ainsi, vous pouvez réduire les effets de ces expériences sur vous-même et sur vos enfants.

Dans votre propre famille, essayez de promouvoir un environnement stable, sécuritaire et rempli de bienveillance. Par exemple, passez du temps en famille et prenez le temps de cultiver des relations positives entre les membres de la famille, incluant la relation coparentale.

Finalement, la recherche démontre que le support social peut atténuer les impacts des expériences négatives durant l’enfance. Vous pouvez ainsi chercher le support de vos proches et amis, ou vous joindre à des groupes de support.

Laisser un commentaire