Les comportements parentaux stimulants chez les pères et les mères

Lorsqu’on parle de comportements parentaux, nous revenons souvent au concept de sensibilité parentale, puisqu’il s’agit d’un comportement clé pour favoriser l’attachement sécurisant de l’enfant. Pourtant, d’autres comportements sont également importants dans le cadre de la relation parent-enfant et du développement positif de l’enfant. Dans cet article, Audrey-Ann Deneault, chercheuse postdoctorale à l’Université de Calgary, discute des comportements parentaux stimulants, et ce, autant chez les pères que chez les mères.

Les comportements parentaux sont importants pour le développement des enfants

Plusieurs décennies de recherche sur les relations parent-enfant ont démontré que les enfants apprennent des compétences clés au sein de leurs interactions avec leurs parents. Par exemple, les enfants apprennent comment réguler leurs émotions, coopérer avec les autres et développer des relations sociales.

Un comportement parental important fut identifié comme étant la sensibilité parentale, soit la capacité du parent de répondre de façon rapide, adéquate et appropriée aux besoins de l’enfant. Par exemple, la sensibilité parentale est associée à moins de comportements d’agressivité et d’hyperactivité chez l’enfant, ainsi qu’à de meilleures capacités de régulation des émotions.

Qu’est-ce que sont les comportements parentaux stimulants ?

Bien que la sensibilité parentale soit primordiale, d’autres comportements parentaux sont également importants pour le développement des enfants. Un courant de recherche auprès des familles a notamment identifié l’importance des « comportements parentaux stimulants », ou « challenging parenting behavior » en anglais.

On réfère ici à des comportements qui stimulent l’enfant et l’encouragent à aller au-delà de sa zone de confort. Par exemple, un parent peut exciter, surprendre et déstabiliser son enfant dans le jeu. Sur le plan physique, le parent peut chatouiller l’enfant, le lancer dans les airs, lui courir après, etc. Sur le plan verbal, le parent peut donner des encouragements verbaux, bâtir de l’anticipation et faire des sons stimulants (par exemple, « 3-2-1, oui ! » en lançant l’enfant dans les airs).

Ces comportements stimulants permettent à l’enfant d’apprendre comment être plus confiant et réguler ses émotions dans les interactions avec les autres. Plusieurs études auprès de parents européens et australiens ont montré que les parents qui utilisent davantage de comportements stimulants ont des enfants qui présentent moins d’anxiété.

Les comportements parentaux stimulants sont autant présents chez les pères que les mères

Dans une étude récente que j’ai menée à l’Université du Maryland, nous avons observé les comportements parentaux stimulants chez 186 pères et mères de la même famille. L’échantillon incluait une majorité de familles Latinx et Africaine américaines ayant un revenu diversifié.

Nous avons vu que les mères et les pères présentaient des niveaux similaires de comportements stimulants. Ce résultat pourrait sembler surprenant. En effet, beaucoup estiment que le jeu physique (comme les comportements stimulants) n’est démontré que par les pères. En fait, la majorité des études démontre que les pères et les mères utilisent des comportements similaires lorsqu’ils interagissant avec leurs enfants.

Les mères et les pères peuvent autant être sensibles et stimulants ! Il est donc important de ne pas réduire le rôle des parents selon leur genre.

Il est aussi intéressant de noter que, dans notre étude, les parents de tous niveaux socio-économiques utilisaient des comportements stimulants lorsqu’ils interagissaient avec leur enfant. Ces comportements sont donc une façon facile et accessible à tous pour interagir avec leur enfant de façon amusante !

Demeurer sensible même en étant stimulant

Tous les parents peuvent utiliser des comportements stimulants lorsqu’ils jouent avec leur enfant. Que ce soit en levant l’enfant comme s’il était un avion ou en faisant semblant de mordre ou manger l’enfant, il s’agit de comportements faciles et amusants qui stimulent le développement positif des enfants. On veut également amener un aspect verbal aux interactions stimulantes, en faisant des sons amusants et pouvant surprendre l’enfant.

Il est important que le parent continue de démontrer de la sensibilité même en étant stimulant et déstabilisant lors des interactions . Les interactions stimulantes de haute qualité impliquent un parent qui est attentif aux signaux de son enfant, et qui sait quand il peut déstabiliser son enfant et quand il devrait arrêter. Si un enfant a peur ou ne semble plus éprouver de plaisir lors des interactions stimulantes, il est important de suivre le rythme de l’enfant et de ne pas le forcer à participer à une interaction stimulante.

À propos de l'autrice
À propos de l’autrice

Dre Audrey-Ann Deneault est une chercheuse en psychologie se spécialisant dans le domaine du développement de l’enfant. Elle détient un doctorat en psychologie expérimentale de l’Université d’Ottawa. Elle est présentement chercheuse postdoctorale à l’Université de Calgary. Ses recherches examinent comment les mères et les pères influencent le développement social, émotionnel, cognitif et cérébral de leurs enfants de la petite enfance à l’âge adulte.

Laisser un commentaire