Les relations familiales d’un adulte émergent: Série spéciale sur les adultes émergents (2)

La relation entre un parent et un adulte émergent présente des défis quant à l'autonomie et au contrôle.
La relation entre un parent et un adulte émergent présente des défis quant à l’autonomie et au contrôle.

Dans cette série spéciale, nous examinons une période développementale plus avancée : l’âge adulte émergent (18 à 25 ans). Bien que les adultes émergents soient plus indépendants, la relation qu’ils entretiennent avec leurs parents demeure très influente et ce, pour le meilleur ou pour le pire

Suivant le premier article de la série qui présentait la définition de l’âge adulte émergent, ce deuxième article explique comment les relations familiales se transforment lors de cette période et les défis qui s’en suivent.

Les changements dans la vie de l’adulte émergent peuvent affecter ses relations familiales

Il peut être tentant de présumer que les relations entre un adulte émergent et sa famille sont semblables à celle d’un adolescent et sa famille. Pourtant, ce n’est pas tout à fait le cas.

La période adulte émergente est caractérisée par des essais et des changements visant la découverte de soi. Ces essais peuvent amener l’adulte émergent à fréquenter différents groupes sociaux, à aimer de nouvelles ou même à adopter différents styles de vie.

En pratique, il se pourrait qu’un adulte émergent devienne, par exemple, conscientisé aux changements climatiques et décide de devenir végétarien lors de ses études universitaires. Il se pourrait que les parents de l’adulte émergent soient réticents à ce changement, ce qui causerait des conflits entre les parents et l’adulte émergent. Il y a donc parfois des tensions entre les intérêts et les comportements de l’adulte émergent et ses parents, qui sont habitués à être impliqués dans le processus décisionnel de leur enfant.

Apprendre à accepter l’autonomie de l’adulte émergent

Un grand défi lié à la relation parents-adulte émergent réside dans le fait que le parent et l’enfant peuvent prendre leurs propres décisions et avoir leurs propres opinions et conceptions du monde. Et ce, sans négliger que l’adulte émergent demande quand même du soutien financier et émotionnel de la part de ses parents.

Certains parents peuvent avoir de la difficulté à accepter la nouvelle autonomie de leur enfant d’âge adulte émergent. Pourtant, les parents réticents à fournir de l’autonomie à leur enfant pourraient nuire à leur relation et à l’adulte émergent lui-même.

En effet, si les parents critiquent constamment les choix de l’enfant ou le font sentir mal quant aux choix qu’il fait, il y aura plus de conflits dans la relation. Bien que l’enfant d’âge adulte ne soit pas indépendant de ses parents de façon générale, il peut le devenir assez facilement. Un enfant d’âge adulte pourrait donc décider de diminuer le contact avec le parent, ce qui pourrait envenimer une relation déjà tendue.

De plus, certains parents qui sont anxieux face à l’autonomie de l’enfant lui feront ressentir, même si ce n’est pas leur intention. Des études montrent que les adultes émergents avec des parents anxieux à ce niveau ne réussissent pas à explorer leur identité et réussir aussi bien dans leurs études universitaires.

La qualité de la relation parent-enfant à l’enfance et à l’adolescence est importante

Bien que les défis d’autonomie et de contrôle entre les parents et l’adulte émergent soient présents pour toutes les familles, il est important de noter que la qualité de leur relation dans le passé est importante.

Par exemple, les adultes émergents qui se sont sentis rejetés à l’enfance et à l’adolescence rapportent une relation plus difficile et empreinte de moins d’affection avec leurs parents. De plus, les parents qui crient fréquemment après leur adolescent rapportent plus de conflits avec l’enfant lorsqu’il atteint l’âge adulte émergent.

Au contraire, les adultes émergents qui ressentent davantage d’affection et de cohésion avec leurs parents à l’enfance et à l’adolescence se sentent plus proches d’eux à l’âge adulte émergent.

Quand l’adulte émergent habite encore avec les parents

Le processus d’acquisition d’autonomie est un peu plus facile lorsque les adultes émergents ont quitté la maison. Ils ont leur espace à eux, sont responsables de se nourrir, de nettoyer, etc. Personne ne vérifie leur heure d’arrivée à la maison, ou s’ils ont étudié pour un examen à venir.

En habitant à la maison, les adultes émergents se sentent à la fois comme des enfants et des adultes. Ils ressentent le besoin d’être traités comme des adultes, mais leurs parents font peut-être encore leurs repas, ou s’assurent que l’enfant ne revienne pas à la maison trop tard la veille d’une présentation orale.

Pour ces adultes émergents, il est impératif qu’ils arrivent à établir des limites avec leur parent. Par exemple, leur chambre peut être un endroit privé et ils ont le droit de ne pas tout dire à leur parent.

Certains parents n’établissent pas ces limites, et utilisent du contrôle psychologique pour continuer d’encadrer les choix de leur enfant. Dans notre prochain article de la série, découvrez comment le contrôle psychologique peut nuire aux adultes émergents.

Sources

Aquilino, W. S. (2006). Family relationships and support systems in emerging adulthood. In J. J. Arnett & J. L. Tanner (Eds), Emerging adults in America: Coming of age in the 21st century (pp. 193–217). Washington, DC: American Psychological Association.

Laisser un commentaire