Comment les parents peuvent-ils soutenir l’autorégulation chez leurs enfants ?

L'autorégulation est une capacité importante chez les enfants.
L’autorégulation est une capacité importante chez les enfants

La capacité d’autorégulation est très importante pour les enfants. L’autorégulation permet aux enfants de contrôler leurs impulsions et leurs émotions. Dans le premier article de cette série, Bronwyn O’Brien, doctorante en psychologie clinique à l’Université d’Ottawa, a décrit l’importance de la pensée future pour l’autorégulation. Dans ce deuxième article de la série, Bronwyn explique comment les parents peuvent soutenir l’autorégulation chez leurs enfants.

Il est important pour les enfants d’apprendre la capacité d’autorégulation. Par exemple, les enfants devront être capables de contrôler leurs comportements à l’école. Ils devront rester assis (et contrôler leur envie de se lever et courir même) et écouter, même s’ils n’en ont pas envie.

Il est donc important de penser à des stratégies qui peuvent aider les enfants à apprendre à s’autoréguler. Les prochaines sections présentent de telles stratégies basées sur la science qui peuvent soutenir l’autorégulation des enfants.

Avoir des routines promouvoit l’autorégulation

Il est plus facile pour les enfants de s’autoréguler lorsque leur environnement est prévisible. En effet, l’enfant développe une meilleure conception de temps et est plus certain de ce qui se passera dans le futur. Prenons l’exemple d’un enfant qui a droit à 30 minutes d’écran chaque jour.

Il sera plus facile pour l’enfant de contrôler ses comportements et de se concentrer sur d’autres tâches pendant la journée s’il sait que le temps d’écran commence chaque jour à 16 h. Au contraire, si le temps d’écran varie chaque jour, l’enfant pourrait avoir de la difficulté à se concentrer sur d’autres tâches (par exemple, l’école ou des corvées). Ne sachant pas ce que l’avenir lui réserve, l’enfant aura de la difficulté à s’autoréguler.

Il est donc important de réduire l’incertitude dans l’environnement de nos enfants pour soutenir leur capacité d’autorégulation. Pour ce faire, les parents peuvent établir une routine quotidienne structurée.

Ne pas faire des promesses qu’on ne peut pas tenir

Dans l’optique de promouvoir la prévisibilité de l’environnement des enfants, il est important de ne pas promettre aux enfants des récompenses que nous ne sommes pas sûrs de pouvoir offrir.

Disons par exemple que je promets à mon enfant un type de bonbon très spécifique. Une fois arrivé au magasin, le bonbon n’est pas disponible. L’enfant peut apprendre que les récompenses que je lui offre ne sont pas prévisibles. Ainsi, il pourrait avoir la difficulté à attendre pour les prochaines récompenses que je lui offre parce qu’il ne sait pas s’il recevra bel et bien ces récompenses.

Il est donc important de seulement promettre quelque chose à l’enfant une fois qu’on est certain de pouvoir lui offrir.

Agir comme un modèle devant l’enfant

Les enfants apprennent beaucoup en voyant ce que les gens autour d’eux font. Les enfants peuvent donc développer de meilleures capacités d’autorégulation lorsque leurs parents et leur famille sont également capables de s’autoréguler.

Les parents peuvent donc essayer de montrer l’exemple en termes d’autorégulation. En plus de leurs comportements, la façon dont ils parlent de l’autorégulation est importante. Les chercheurs ont découvert que le fait de parler de la maîtrise de soi comme « énergisant » et comme signe de « force » renforce la capacité des enfants à réguler leurs comportements.

Ainsi, nous ne devrions pas dire aux enfants qu’il est difficile de contrôler ses comportements. Nous devrions plutôt leur dire que c’est gratifiant et que ça montre leur force. À cette fin, certains parents utilisent des bracelets et expliquent à leur enfant de regarder le bracelet quand ils ont de la difficulté à s’autoréguler.  

Impliquer l’enfant dans la stratégie d’autorégulation

Parfois, un enfant doit se contrôler face à un objet tentant. Il peut s’agir d’une assiette de biscuits ou d’un jouet intéressant avec lequel il n’a pas le droit de jouer. Afin d’aider l’enfant à contrôler son désir de manger les biscuits ou de jouer avec le jouet, on peut changer les idées de l’enfant. Par exemple, on peut éloigner l’objet ou même faire quelque chose d’autre.

Une autre option peut être de dire aux enfants d’imaginer qu’ils sont un personnage fictif, comme un superhéros. Des études montrent en effet que cet exercice aide les enfants à s’autoréguler.

Les parents peuvent aussi demander à leur enfant ce qu’il conseillerait à un ami qui est dans la même situation. On peut dire : « Je sais que c’est vraiment difficile d’attendre. Qu’est-ce que tu dirais à Jacques comme stratégie pour lui aider d’attendre si c’était lui qui attendait un morceau de chocolat après le souper ? »

Une autre stratégie est de demander à l’enfant d’imaginer ce qu’il ressentira dans le futur s’il est capable d’attendre pour la récompense (par exemple, biscuit, temps d’écran, jouet). On peut demander à l’enfant : « À quel point seras-tu content dans un an si tu économises ton argent maintenant ? Imagine, tu pourrais acheter un nouveau vélo ou une grosse boîte de Lego. »

Finalement, il est important de savoir que vous n’êtes pas les seuls qui trouvent difficile de promouvoir l’autorégulation chez les enfants ! Il s’agit d’une compétence importante, mais parfois difficile à développer. Néanmoins, cette compétence peut se développer naturellement si on prend le temps de discuter du futur avec les enfants et si on sert d’exemple d’autorégulation.

À propos de l'autrice
À propos de l’autrice

Bronwyn O’Brien est une chercheuse en psychologie du développement et cognition de l’enfant à l’Université d’Ottawa. Sa recherche se concentre sur la pensée future chez les enfants, particulièrement comment les enfants pensent à l’avenir proche comparativement à l’avenir lointain. Bronwyn est aussi étudiante au doctorat en psychologie clinique et s’intéresse à la façon dont la pensée future est impliquée dans la santé mentale des enfants et adultes.

Laisser un commentaire